dimanche 14 juin 2009

Le Gouvernement Sri Lankais, fermement décidé à tuer les 300 000 derniers survivants Tamouls

L'Etat sri lankais rejette les 884 Tonnes de Vivres destinés aux victimes et ainsi témoigne de sa volonté à ne pas se réconcilier avec les 80 millions Tamouls.

Paris, le 13 juin 2009 : Après une inspection approfondie de 111 heures, équivalent à 4,5 jours, l'Etat sri lankais décide simplement de ne pas secourir les quelques 300 000 civils tamouls, en refusant le convoi humanitaire et le renvoyant sur les eaux internationales, sous prétexte de non respect administratif de certains protocoles.

Il est inconcevable et inquiétant de constater que le gouvernement Sri Lankais ait rejeté, pour des raisons semblant minimes comparé à la gravité de la situation, l'aide humanitaire apportée par les français et la diaspora tamoule. D'autant plus que le gouvernement sri lankais a récemment lancé de nombreux appels pour le financement et l'assistance de la communauté internationale dans les camps d'internements.

L'Etat Sri Lankais a tout de même admis que l'exercice était purement un fret humanitaire, affirmant ainsi publiquement continuer sa politique génocidaire en privant toute une population de bases élémentaires. Ses actes se traduisent également par le meurtre de plus de 30 000 civils tamouls depuis le début de l'année, 13 000 personnes portées disparues et 250 000 personnes ne recevant qu'un 1/5 ème de bases élémentaires.

Ce convoi humanitaire transportant 884 tonnes de vivres et de premiers soins était le dernier espoir de cette population emprisonnée dans des camps d'internements; et victime d'un massacre commis non pas par le gouvernement sri lankais, mais en réalité par tous les organismes internationaux censés vérifier et défendre de manière consciencieux les Droits de l'Hommes, ayant préférés au final transgresser leur devoir à l'effet de ne pas fâcher des grandes puissances, en fermant les yeux, gardant un silence solennel et étant complice du génocide jusqu'à l'heure actuelle.

En acceptant ce navire français, le produit de travail de milliers de volontaires français, européens et tamouls mais aussi des dons de dizaines de milliers de l'ensemble de la disapora tamoule, le gouvernement sri lankais aurait pu démonté sa bonne volonté et son réel intérêt à entamer un processus de réconciliation avec la diaspora tamoule installée de par et autres dans le monde.


--
Contact Presse:
Mission Vanni
akalya aloysius
06 34 86 99 52
missoin.vanni@gmail.com
www.vannimission.org/fr

--

Communiqué envoyé le 14.06.2009 12:07:38 via le site Categorynet.com dans la rubrique Politique Internationale

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire