vendredi 30 avril 2010

Le sommes des chefs d'Etat de France et d'Afrique

Union du Congo salue positivement la tenue du sommet France-Afrique qui se tiendra à Nice, en France, du 24 au 31 mai 2010. Elle constate que ce forum des chefs d'État et de gouvernement de France et d'Afrique se déroulera dans un contexte historique fort particulier, relativement à la décolonisation des pays africains. En effet, cette année 2010, dix-sept États d'Afrique subsaharienne célèbrent le cinquantième anniversaire de leur indépendance nationale et de leur souveraineté internationale.

Pour ainsi dire, en tant que dispositif d'impulsion, espace d'action et centre d'harmonisation des vues, l'organisation dudit sommet franco-africain tombe nécessairement à pic dans la mesure où elle contribue à renforcer l'amitié franco-africaine et à servir, davantage, de socle à la coopération sous toutes ses formes entre la France et ses partenaires privilégiés d'Afrique.

Vu la gravité des dossiers à traiter avec diligence, l'ampleur des enjeux à cerner avec lucidité et l'importance des défis à relever avec bravoure et abnégation, Union du Congo considère, à vrai dire, ce forum comme un vecteur de changement politique. Elle le considère comme un moteur de progrès démocratique à l'intérieur de cette communauté de destin politique et culturel qu'est en réalité l'espace franco-africain, c'est-à-dire une communauté dont les intérêts primordiaux des partenaires sont interreliés et dont les membres s'entraident mutuellement dans le but de sauvegarder leur sécurité physique, ainsi que garantir l'essor économique et social de leurs collectivités respectives.

Partant de cette considération capitale, Union du Congo souhaite vivement que dans son agenda, le sommet France-Afrique prenne en compte les revendications de la République Démocratique du Congo en vue de garantir son intégrité territoriale et sa souveraineté politique, ainsi que la paix nationale dont dépend forcément l'épanouissement de tout un Continent.

Union du Congo recommande également à tous les dignitaires franco-africains de se pencher en priorité sur les violences militaires qui déchirent les peuples du Tchad, du Soudan, de la Somalie..., sans oublier la question touarègue et la problématique du Polisario. Aussi leur recommande-t-elle d'accompagner fermement les peuples de la Guinée-Bissau, de la Guinée-Conakry et du Niger sur la voie salutaire de la réconciliation nationale et de la concorde politique.

Par ailleurs, Union du Congo exhorte la France et les pays africains à explorer minutieusement les voies et moyens pouvant permettre de résoudre les problèmes de la crise économique mondiale, lesquels ont une incidence directe sur la vie sociale des Africains.

Fait à Paris, le 30 avril 2010

Gaspard-Hubert Lonsi-Koko

Président d'Union du Congo

--
Contact Presse:
Union du Congo

http://unionducongo.blogspot.com
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=38257


--

Communiqué envoyé le 30.04.2010 12:01:49 via le site Categorynet.com dans la rubrique Politique Internationale

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire